Grégory Vidal

Chef de Groupe PourHuy, Conseiller Communal

Presse

Choisir l'année :


Le Fort toujours trop INACCESSIBLE !


Cela fait maintenant plus de 4 ans que la situation ne change pas.
Il est impossible pour les personnes à mobilité réduite ou à nos ainés de rejoindre le Fort qui pourtant, en tant que patrimoine de la mémoire, devrait être accessible par tous et toutes.
Il est temps que le Collège communal prenne ses reponsabilités et rende accessible ce momunement à tous.

Le MIPIM à Cannes


Comme déjà annoncé lors du conseil communal de décembre 2016, à peu près 15 000€ ont été dépensés pour le voyage à Cannes du bourgmestre et de 2 échevins.
Même s'il est concevable que le bourgmestre fasse le déplacement avec plusieurs personnes compétantes de certains services clés de la ville de Huy afin de pouvoir la présenter de façon technique et objective lors d'un salon tel que le MIPIM, il est par contre regrettable qu'ici à Huy, le choix ait été d'envoyer une seule personne de l'administration qui avait les compétences et 2 échevins (Christophe Pire) dont aucune de ses attributions en tant qu'échevin ne rendait son déplacement nécessaire et Eric Dosogne, qui même s'il est président de la régie foncière, n'a pas pour autant les compétences requises pour porter des projets à ce salon.
En résumé, même si la représentation de la ville lors du MIPIM peut avoir des retombées intéressantes, il est clair que le collège n'a pas choisi d'y emmener les bonnes personnes mais plutôt de se faire plaisir personnellement.

Chateau de la Motte-en-Gée : Patrimoine et airsoft


Suite à la réception d'un mail nous signalant que des salafistes se seraient entraînés sur le site de la Motte-en-Gée, j'ai mené une petite enquête afin d'en savoir plus.
Il s'avère, après avoir pris contact avec des journalistes d'investigation hollandais, qu'il pourrait y avoir un lien non-établi entre une cellule salafiste hollandaise et le terrain d'airsoft du chateau de la Motte-en-Gée.
Cependant, rien ne nous permet ni de l'affirmer, ni de l'infirmer. Lors du conseil communal, j'ai attiré l'attention du collège sur l'état de ce chateau répertorié au patrimoine de la région wallonne, et qu'il serait plus qu'urgent de faire le nécessaire pour le protéger.
Je n'ai rien contre l'airsoft, par contre je suis opposé au saccage permanent d'un élément crucial de notre patrimoine hutois.
Aussi, il est regrettable que le bourgmestre ait déclaré que depuis 1 an et demi (ndlr depuis qu'il est bourgmestre de la ville), qu'il n'y avait plus d'activité d'airsoft au chateau de la Motte-en-Gée, l'ayant soit-disant lui-même interdit, information complètement fausse car il s'avère que se jouant sur un terrain privé, il ne peut l'interdire et que, de plus, l'activité d'airsoft n'a jamais cessé.
Peut-être devrait-il s'informer avant de parler ...

Changer les faces du cube


Comme moi, les hutois, les touristes, ... auront remarqué que les faces du cube au pont Baudouin n'ont plus changé depuis un bon moment.
J'ai proposé d'imprimer de nouvelles faces intemporelles.

Comptes 2016 : encore de la poudre aux yeux


Comme à son habitude, l'échevin "de la dette" (des finances) a essayé de nous présenter le compte 2016 et comme à son habitude, il n'a pas été très rayonnant. Il faut savoir que +/- 15 millions d'€ du budget annuel de la ville de Huy vient directement de la centrale.
Ici, avec une provision de 5.2 millions, cela ne représente que 4 mois de survie à la fermeture des centrales pour le budget de la ville sachant qu'à côté de cela, le boni est quasiment nul.

Petit bilan de la patinoire 2016


Publifin


Les partis traditionnels ont toujours été au courant, ont toujours cautionné, ont toujours protégé leurs membres actifs au sein de Publifin et ses filiales ...
Au minimum depuis 2008, tout le monde savait ! Il est trop facile, aujourd'hui, de faire semblant, de faire peau neuve, de faire voter des motions pour plus de transparence, de vous faire croire qu'ils sont comme vous et moi, de simples victimes d'un système mafieux dans lequel ils sont pourtant tous englués.

Blocs en béton au Bois des Rois


À la demande des riverains, il m'a été remis une pétition signée par presque tous les habitants du Bois des Rois demandant, pour des raisons de sécurité, de retirer les blocs de béton placés au bas de leur quartier.
Malgré cette pétition, le collège n'écoutant comme à son habitude que lui-même, a refusé l'enlèvement de ces blocs, prétextant qu'ils étaient là à l'essai et que l'essai n'était pas terminé.
Inutile de vous rappeler que le rôle d'un politicien est d'être à l'écoute du citoyen, être le relais de la pensée publique. Or ici, les membres du collège en place ne le sont pas.

Copyright: QG Entreprise SPRL® 2017, Tous droits réservés.